Moisson 2021 Suite aux pluies estivales, Agreste revoit ses estimations de production

Terre-net Média

Avec les données du 1er septembre, Agreste révise à la baisse les productions de blé tendre et de pois protéagineux, pénalisées dans certaines régions par l'effet des pluies estivales. « Elles restent néanmoins en forte hausse sur un an. De leur côté, les récoltes d’orges d’hiver et d’oléagineux sont revues à la hausse, bénéficiant de rendements élevés », précise le service statistique du ministère de l'agriculture dans son point mensuel. (Article mis à jour, publié initialement le 13 juillet 2017)

Alors qu'au 5 juillet, seulement 1 % des blés tendres étaient récoltés, le rendement moyen est envisagé par les services du ministère de l'agriculture à 75,1 q/ha.Selon les chiffres au 1er septembre 2021, le rendement moyen national en blé tendre est révisé à 73 q/ha. (©Pixabay)

« Le retour quasi-généralisé des pluies fin avril, après une période de sécheresse, en particulier dans la moitié ouest, a été bénéfique aux cultures d’hiver, dont le potentiel de rendement était globalement élevé début juin. Ce dernier a cependant pu être entamé par les fortes chaleurs à la mi-juin puis par la fréquence des précipitations, à compter de début juillet, qui ont en outre retardé les moissons », rappelle Agreste dans sa conjoncture grandes cultures du 14 septembre 2021.

Avec les données au 1er septembre, la récolte de blé tendre 2021 est ainsi, à nouveau, revue à la baisse par le service statistique du ministère de l'agriculture à 36,1 Mt, tout comme la production de pois protéagineux. « Le rendement en pois est, en effet, ramené de 36,4 q/ha en moyenne au 1er août à 32 q/ha au 1er septembre ».  « À l’opposé, les récoltes d’orge d’hiver et de colza, plus précoces, sont, elles, actualisées à la hausse depuis début juin ».

> Pour plus d'infos, retrouvez nos cartes interactives
Département par département, les estimations de rendements et de surfaces en orge d'hiver, en colza et en blé tendre pour la moisson 2021 : 

Une météo plutôt favorable pour les cultures d'été

La météo estivale a également été plus favorable pour les cultures de maïs et de tournesol. Estimée à 13,3 Mt, la production de maïs devrait « être assez proche du niveau de 2020 (13,6 Mt), en dépit du recul de 16 % des surfaces ». En ce qui concerne le tournesol, « la production est prévue à 1,7 Mt au 1er septembre ; la hausse sur un an est de 9 % et de 26 % par rapport à la moyenne sur 5 ans. Il s’agirait donc de la meilleure récolte depuis 2011 ».

« Malgré la baisse des surfaces par rapport à 2020 (- 17 %), la production de soja pourrait augmenter de 5 %, à 428 000 t, soit un volume proche du record de 2019. La récolte 2021 bénéficierait en effet d’un rendement élevé, estimé à 27,5 q/ha (21,7 q/ha en 2020 et 26,2 q/ha en 2019). 

Du côté des betteraves, « la première estimation de production, avant le début des récoltes, est de 33,1 Mt : soit une hausse de 26 % par rapport à la très mauvaise année 2020, mais un niveau inférieur de 10 % à la moyenne sur 5 ans. Le rendement moyen est estimé à 81,4 t/ha (62,2 t/ha en 2020 et 82 t/ha pour la moyenne 5 ans) ».

Pour les pommes de terre de conservation et de demi-saison, la récolte est « toujours estimée à 6,5 Mt, en baisse de 4 % par rapport au niveau record de 2020 ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous