Vu sur les réseaux Attendre ou non pour semer son colza : les agriculteurs partagés

Terre-net Média

Alors que la pluie devrait pointer le bout de son nez dans les jours à venir, nombreux sont les agriculteurs qui préparent leurs terres pour les semis de colza. Certains n'ont pas attendu et ont déjà semé, misant sur l'arrivée imminente des précipitations. Semer ou pas, une décision difficile à prendre cette année. Terres Inovia se veut rassurant : même si les semis précoces n'ont pas été réalisables, l'objectif d’une levée au plus tard le 1er septembre pour un colza robuste n'est pas encore remis en cause. Il faudra pour cela être réactif pour saisir les fenêtres climatiques favorables.

Semis du colzaCette année, la poussière est au rendez-vous pour les semis du colza. (©Compte twitter @Veaulin1)

La culture du colza connaît, depuis quelques années, un contexte difficile : sécheresse au semis, résistance des ravageurs d'automne, etc. Face à ces problématiques, les acteurs de la filière rappellent l'importance d'une implantation réussie : « une étape primordiale à valider », comme le souligne Terres Inovia.

Dans ce contexte, « être prêt à semer tôt pour être réactif avant la pluie » est un des leviers souvent mis en avant.

Le temps sec depuis début août n'a pas offert une fenêtre pour les semis précoces. Mais Terres Inovia est rassurant : « L’objectif en année "normale" est d’être prêt à semer début août pour profiter des précipitations et ainsi assurer une levée rapide des colzas. Pour avoir un colza robuste, l’objectif est d’avoir une levée au plus tard le 1er septembre et d'atteindre le stade 3-4 feuilles au 20 septembre (stade de fin de sensibilité aux grosses altises adultes). Cet objectif n’est pas encore remis en cause ! » L'organisme indique qu'il faudra maintenant être réactif pour saisir les fenêtres climatiques favorables.

D'autres leviers que le semis précoce sont aussi mis en avant par Terres Inovia, comme le rappelle Laurent Jung sur Twitter : 

De la poussière pour la préparation et les semis

Depuis quelques jours, l'heure est à la préparation des sols car la pluie, tant attendue, est annoncée pour les heures et jours à venir. 

C'est le cas de David Forge, qui partage depuis sa chaîne Youtube, la préparation de ses terres pour les semis de colza. Au programme : vibroculteur et rouleaux pour « aplanir la surface, casser les mottes et continuer de mélanger les pailles ». Il attend désormais des prévisions de pluie au moins supérieures à 10 mm avant de semer.

D'autres agriculteurs partagent des photos sur les réseaux sociaux montrant qu'ils ont soit déjà débuté, voire même fini, les semis espérant que la pluie soit au rendez-vous rapidement.   

Semer dès maintenant son colza dans le sec en espérant la pluie ou attendre ? Dur de trancher cette année. Sur le groupe Facebook L'agriculture de conservation des sols, à la question "Vous en êtes où dans vos semis de colza ?" posée par un agriculteur le 9 août, nombreux sont ceux qui répondent que la semence est encore dans les sacs pour le moment. Les orages étant aléatoires, ils ne sont pas certains que la pluie tombera sur leurs parcelles. Pour d'autres, la décisions sera plus radicale : « S'il ne pleut pas correctement, pas de colza cette année ».

>>> Et chez vous, les semis de colzas se préparent-ils ? Quand pensez-vous semer ? Laissez-nous vos réponses en commentaires ! 

Retrouvez plusieurs articles sur les semis de colza :
À lire aussi : Strip-till avant le semis de colza : les bons réglages

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous