Tournesol Allier débit de chantier et moins de pertes à la récolte

Terre-net Média

Comme le rappelle Terres Inovia, la récolte du tournesol nécessite des équipements spécifiques pour être effectuée dans les meilleures conditions. L'institut technique teste notamment un nouveau type de coupe, de type stripper. Xavier Febvret, agriculteur en Côte d'Or et utilisateur depuis deux campagnes, nous partage son expérience.

Coupe à tournesol KleverLa coupe Klever Rostselmash ne prélève que les capitules, ce qui permet d'avoir moins de volume dans la moissonneuse-batteuse et donc un meilleur débit de chantier. (©Pulvé import 21)

« Il peut être tentant, dans les régions où le tournesol est une culture émergente, d'utiliser une coupe non spécifique de type coupe à céréales ou cueilleur à maïs pour le récolter afin de limiter les investissements », reconnaît Terres Inovia. 

Des pertes multipliées par 5 sans équipement spécifique 

Mais une enquête réalisée par l'institut technique en 2020 a montré « qu'en l'absence de matériel adaptée, les pertes peuvent être multipliées par 5. Pour les coupes céréales, cette différence s’explique d’une part par l’éjection des tiges et capitules vers l’avant, très difficile à contenir avec le rabatteur, et d’autre part, par la chute des pieds amplifiée dans les tournières (majorée par la largeur de la coupe). Pour ce qui est du cueilleur à maïs, il peut être pertinent à utiliser si l’écartement de semis est identique à la largeur de ce dernier. Dans le cas contraire, les risques de chute de plantes et donc de pertes sont très importants ».

On conseille alors d'équiper sa coupe avec des plateaux dédiés. Pour 4 000 à 5 000 euros d'équipement, cela permet de réduire considérablement la chute des tournesols devant la coupe. 

Prélever uniquement les capitules

« Malgré l'utilisation de plateaux, on peut continuer à avoir des pertes devant la machine (au niveau de la barre de coupe) : environ 500 capitules/ha en moyenne, estime toutefois Jean-Louis Lucas de Terres Inovia. Cela fluctue bien sûr selon le niveau de rendement, le stade de maturité et l'état sanitaire de la parcelle, ainsi que la largeur de coupe de la machine ». Pour améliorer les conditions de récolte, l'institut technique teste alors une nouvelle barre de coupe arrivée sur le marché, de type stripper.

Cette dernière « ne prélève que les capitules, ce qui permet d'avoir moins de volume dans la moissonneuse-batteuse et donc un meilleur débit de chantier. Il n'y a pas de perte à l'avant de la machine comme ça. » Parmi ses spécificités : « un rabatteur très énergique, qui vient prélever le capitule et un rouleau agressif, qui tourne dans le même sens que le rabatteur et tire la tige vers le bas afin que le tournesol soit coupé très haut, proche du capitule. Ainsi il n'y a que le capitule qui part derrière, dans la machine ».

Pour voir le mécanisme en vidéo (cliquez sur le curseur pour lancer la lecture)

Plusieurs coupes Klever Rostselmash sont actuellement en fonctionnement en Côte-d'Or, dans l'Yonne, la Meuse, la Moselle et la Haute-Marne, nous confie Christophe Girard, gérant de Pulvé import 21. Installé en Côte-d'Or, Xavier Febvret fait partie des agriculteurs utilisateurs : il entame sa deuxième campagne de récolte avec. 

« L'essayer, c'est adopter », témoigne-t-il. « Avec cette coupe, on ne bourre jamais. » En moyenne, sa vitesse d'avancement est de 10 km/h : « avant c'était plutôt 5-6 km/h et on devait souvent s'arrêter. On faisait environ 3 ha/h, aujourd'hui on est plutôt à 7,5 ha/h dans les grandes parcelles ».

À noter toutefois : il faut prévoir un broyage après récolte, avec sa moissonneuse-batteuse John Deere, de 9,2 m de large. En effet, différentes interfaces sont disponibles pour s'adapter à tout type de moissonneuse-batteuse, mais le broyeur n'est disponible que pour les coupes allant jusqu'à 7,8 m de large. 

Côté investissement, la coupe Klever Rostselmash revient à environ 24 000 € pour 9,2 m de large, comme pour Xavier Febvret. L'agriculteur a choisi d'investir avec plusieurs voisins pour rentabiliser cet achat : ainsi, ils fauchent environ 100 ha/an pour eux et 50 ha/an pour de l'entreprise. 

Et vous ? Avez-vous testé ce type de coupe sur tournesol ? N'hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous