Weather market La canicule russe inquiète

Marius Garrigue Terre-net Média

Après les États-Unis, c'est au tour de la Russie de susciter les craintes des opérateurs. Les températures avoisinent en effet les 35 °C dans certaines régions.

La canicule russe inquiète En Russie, les 35°C sont atteints dans certaines régions, ce qui est inquiétant pour les cultures de blé. (©Pixabay)Concentré sur les États-Unis depuis le début du mois de mai, les opérateurs sont désormais tournés vers la Russie où les températures avoisinent les 35 °C dans certaines régions. Les réserves hydriques des sols sont certes très bonnes pour accompagner les blés jusqu’à la récolte, mais les températures actuelles sont bien trop élevées pour les cultures de blé.Dans le reste du monde, le climat est plutôt à l’amélioration. Aux États-Unis notamment, les pluies ont fini par se raréfier sur une large partie du pays. Les prévisions à la semaine montrent toutefois l'arrivée de passages pluvieux conséquents qui pourraient à nouveau ralentir les travaux de semis et la croissance des cultures de maïs et de soja fraîchement plantées.Le Canada et l’Australie ont à l’inverse profité de pluies bienvenues après des semaines de déficit hydrique. Les réserves des sols sont désormais bonnes...
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous