[L'info marché du jour] Récolte de maïs Temps chaud et sec : l'optimisme de l'USDA pourrait fondre comme neige au soleil

Terre-net Média

En fin de semaine dernière, l'USDA avait surpris les marchés agricoles et l'ensemble des opérateurs en réhaussant ses estimations de production de maïs aux États-Unis alors que le pays a connu des pluies diluviennes pendant quatre mois. Un optimisme que la météo, à l'inverse chaude et sèche depuis une dizaine de jours, risque de remettre en cause, d'autant que ces conditions pourraient perdurer quelque temps.

mais sec Avec les températures élevées et le manque d'eau depuis une dizaine de jours aux États-Unis, les rendements et les quantités de maïs récoltées risquent d'être inférieurs aux estimations de l'USDA. (©Terre-net Média) 

Les marchés agricoles et les analystes étaient sous le choc jeudi et vendredi derniers, suite à la parution du rapport du ministère américain de l'agriculture : en effet, celui-ci revoit à la hausse les prévisions de récolte de maïs aux États-Unis, dont les principales zones de production, et notamment la Corn Belt, ont été inondées pendant plusieurs mois.

Lire aussi l'info marché du jour de vendredi 12 juillet : Maïs − Contre toute attente, l'USDA a augmenté ses prévisions de production

Et l'Euronext d'aujourd'hui pour les céréales : Le blé à l'équilibre, soutenu par Chicago

Vers une production record de 35 Mt en Ukraine ?

Depuis une dizaine de jours, la météo s'est complètement inversée et ce temps sec et chaud pourrait bien se prolonger alors que la culture est en pleine période de floraison, souligne le cabinet Agritel. L'optimisme de l'USDA pourrait en prendre un coup : les rendements et les quantités de maïs récoltées risquent d'être inférieurs aux estimations de l'organisme.

Chaque jour de la semaine, avec « L'info marché du jour », Terre-net sélectionne pour vous une information sur un fait impactant les cours des céréales et/ou des oléagineux. 

En revanche, l'Ukraine continue de bénéficier de conditions climatiques très favorables et pourrait à nouveau atteindre le record de l'an passé, soit 35 Mt. En France, la situation est également plutôt propice mais les producteurs craignent que les rendements soient pénalisés si les fortes chaleurs et le manque de pluie perdurent et avec les restrictions d'irrigation en vigueur dans 51 départements.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous