[OléoZe] Colza et tournesol 80 000 t de graines « bas carbone » collectées par Saipol en 2020

Terre-net Média

Lancée par Saipol en 2020, la solution OléoZe a pour objectif de permettre aux agriculteurs une rémunération supérieure de leurs graines de colza et de tournesol à faible empreinte carbone. Pour cette première année, Saipol dresse un bilan plutôt positif avec « 80 000 tonnes collectées pour la vente d’énergies bas carbone, soit l’équivalent de 120 000 tonnes d’émission de CO2 évitées. La vente d’énergie bas carbone a ainsi permis de rémunérer les graines avec un bonus, en moyenne, de 25 € par tonne de graines ».

La solution OléoZe a été développée, en février 2020 par Saipol, pour « tracer les pratiques agricoles réelles sur les exploitations engagées et rémunérer les graines de colza et de tournesol à la hauteur du  stockage de carbone dans le sol et des économies d’énergie fossile tout au long de l’itinéraire technique », rappelle Saipol dans un communiqué du 25 février dernier.

Un bonus GES moyen de 25 €/t en 2020

Ainsi, 80 000 tonnes de graines de colza et de tournesol ont été collectées avec cette initiative en 2020, dont « 10 % en direct ferme, offrant alors la possibilité aux agriculteurs-stockeurs de bénéficier d’une meilleure rémunération pour leurs pratiques partout en France. [...] Grâce à cette solution, Saipol commercialise des énergies bas carbone dont la valeur est reversée au travers d’un bonus GES. Ce dernier a atteint jusque 40 €/tonne de graines en 2020, et 25 €/t en moyenne », expliquent les équipes OléoZe. 

Pour Emélie Halle, responsable OléoZe chez Saipol, c'est « la concrétisation sur le terrain de l’initiative 4 pour 1 000 qui a démontré le potentiel des zones de cultures arables dans le stockage de carbone dans les sols. Nous sommes très fiers d’avoir développé un levier qui, via une rémunération spécifique, engage les agriculteurs à poursuivre ou développer les pratiques de conservation des sols qui ont un impact favorable sur le stockage de carbone, sur la vie du sol et la fertilité ». 

Un levier complémentaire pour maintenir la culture du colza

Pour l'année 2021, Saipol entend poursuivre le développement des volumes de graines collectées sur OléoZe. Pour cela, « nous continuons de nous appuyer sur les organismes collecteurs, qui constituent le socle de notre approvisionnement en graines, et qui sont en capacité d’accompagner les agriculteurs dans la transition des pratiques agricoles », commente Thibaut Dumans, acheteur colza chez Saipol. 

« Nous sommes également confiants sur le fait que le colza garde toute sa place dans la rotation. Les difficultés techniques et climatiques rencontrées par les agriculteurs ces dernières années ne doivent pas occulter l’importance agronomique de cet oléagineux, et sa contribution au revenu de l’exploitation. Le bonus GES que nous proposons est un levier complémentaire pour que les agriculteurs fassent de nouveau le choix du colza », ajoute Thibaut Dumans.

Pour estimer le bonus GES en fonction de vos pratiques agricoles ou commercialiser les graines qui seront récoltées cet été, rendez-vous sur oleoze.fr 

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous