Estimations de récoltes Agreste table sur 36,7 Mt et une moyenne de 74,2 q/ha en blé tendre

Terre-net Média

La récolte de céréales atteindrait cette année 66,7 millions de tonnes contre 57,5 millions de tonnes en 2020, d’après les estimations d’Agreste établies au 1er août 2021.

Moissonneuse en action sous les nuagesAgreste annonce des rendements prometteurs pour la moisson en cours, pour autant la qualité des grains pâtit de l'humidité (©Coline Lefranc) Dans son point de situation au 1er août, Agreste évoque une « forte progression » des productions de céréales d’hiver par rapport à la faible récolte de 2020.  

D’après une base de données recueillies fin juillet à partir de divers échantillons départementaux, les services statistiques du ministère de l’agriculture estiment la production de blé tendre à 36,7 millions de tonnes (Mt) cette année, pour un rendement moyen de 74,2 q/ha. Ce serait une augmentation de 25,8 % par rapport à 2020, et de 10 % par rapport à la moyenne 2016-2020. Cette estimation perd toutefois 0,4 Mt par rapport à la précédente, établie en juillet dernier. Les surfaces de blé tendre atteindraient 4 942 milliers d’hectares, 16 % de plus qu’en 2020 et 2 % de plus par rapport aux surfaces moyennes 2016-2020.

Retrouvez les estimations en blé tendre, département par département, sur notre carte interactive !

Côté blé dur, la production atteindrait 1,6 Mt : 21,7 % de plus que l’an dernier mais 6,3 % de moins que la moyenne quinquennale, avec un rendement (55,2 q/ha) et des surfaces (288 000 hectares) en progression. Augmentation en orges aussi malgré une baisse de la sole, avec une estimation de la production à 11,7 millions de tonnes et des rendements évalués à 67,7 q/ha.

Sur ces cultures, l’inquiétude subsiste bien sûr sur la qualité des grains, affectée par l’humidité qui marque cette moisson.

Pour les prévisions en orge d'hiver dans chaque département, c'est par ici

En maïs, Agreste précise que les évaluations sont très incertaines à deux mois de la récolte mais note des conditions favorables au développement des cultures, grâce aux pluies importantes de cet été. Avec des surfaces en baisse et un rendement haussier (91,8 q/ha), la production pourrait atteindre 13,2 millions de tonnes, un peu moins (3,1 %) qu’en 2020.

Une hausse de production est aussi attendue en oléagineux : 1,72 Mt pour le tournesol grâce à une « nette amélioration des rendements » et 427 000 pour le soja. Au 1er août, le colza est toutefois annoncé en baisse de 2,1 %, à 3,2 millions de tonnes, à cause de surfaces qui passent sous la barre du million d’hectares. Le rendement, en hausse, serait de 33 q/ha.

Quant aux protéagineux, ils pourraient faire un bond de 42 % sur un an et 34,7 % sur la moyenne quinquennale. Ceci grâce à une hausse des surfaces et des rendements, attendus à 8,2 q/ha en moyenne. La production de pommes de terre de conservation et de demi-saison est pour l’instant estimée à 6,5 Mt, soit une baisse de 4 % par rapport à 2020.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous