Paroles de lecteurs Les haies à l'honneur dans les commentaires

Terre-net Média

Les articles sur le changement climatique et les vraies conséquences de l'élevage bovin sur l'environnement, parus dans les semaines précédentes sur Terre-net et Web-agri, ont amené un débat sur les haies. Car on ne peut pas à la fois demander aux agriculteurs de les détruire, pour faire passer des lignes électriques ou téléphoniques, et de les garder pour favoriser la biodiversité.

paroles de lecteurs haies dans les champs « As-tu déjà regardé dans une haie ?, demande Patrice Brachet à Hub. Il y a énormément de vie ! » (©Astrosystem, Fotolia // Création Terre-net Média) 

Maec : « Je ne sais pas si tous les paysans sont conscients du changement climatique vu le nombre de retournements de prairies et d'arrachages de haies. Si les politiques avaient la volonté de limiter l'agrandissement des exploitations agricoles, la biodiversité serait préservée. »

Hub : « "La préservation de la biodiversité grâce aux prairies et aux haies" : visiblement certains n'ont pas été bien informés !! »

Patrice Brachet : « Hub, t'es-tu déjà mis à plat ventre dans une prairie ? Et as-tu déjà regardé dans une haie ? Il y a énormément de vie ! Ou alors, j'habite dans une région extraordinaire ! En 1986, nous avions acheté une belle parcelle (pour la région), séparée en son milieu par une haie. Sitôt l'acte signé, un bulldozer a arraché la haie et nivelé le fossé. L'été suivant, on a pris 100 mm en une heure et j'ai compris pourquoi il y avait une haie à cet endroit ! Sur toute la longueur où elle était plantée : un fossé de 2 voire 3 m sur 1 m de profondeur ! Elle servait à ralentir l'eau ! Nous avons très bien compris la leçon, nous n'avons plus touché aux haies. »

#agribashing : les « méchants » agriculteurs s'en prennent aux haies

MDR : « Ouais, c'est ça, toujours les autres les responsables ! Commencez par replanter toutes les haies, les arbres et ces belles prairies centenaires, riches en diversité, que vous avez supprimés ! »

Charlotte Kerglonou, éleveuse en Bretagne, a replanté des haies pour optimiser ses prairies et lutter contre le réchauffement climatique. Lire son témoignage : « En privilégiant l'herbe et le méteil, notre EBE est resté le même » 

Patrice Brachet : « Comme d'habitude, MDR sort sa petite vanne... Pour info, j'ai 10 km de haies. Mais les collègues ont raison, revenons à des choses simples. Est-ce indispensable de manger des tomates ou des fraises à Noël ? Les mamans, qui parcourent 300 m pour emmener leurs bouts de chou à l'école, ont-elles besoin de prendre la voiture ? À quelques exceptions près, le monde rural a fait des efforts mais le consommateur qui veut manger bio (sans payer) en a-t-il fait ? Pas sûr... »

MDR : « Ok Patrice mais alors pourquoi conserves-tu tes haies ? Il y a bien une raison, non ? Même si la majorité n'y est pas encore sensible, nos concitoyens font de plus en plus attention à ce qu'ils mangent et à leurs déplacements. »

Retrouvez d'autres Paroles de lecteurs sur l'agribashing :

Sur les inondations : Les agriculteurs disent stop à l'agribashing
Sur les phytos : Le coup de gueule d'Emmanuel Ferrand en a entraîné d'autres
Sur la disparition des oiseaux : L'agriculture n'est pas coupable

L'élagage, c'est du boulot... et les fermes manquent de main-d'œuvre !

Steph72 : « Les haies ont été éliminées parce que leur entretien demande beaucoup de travail. Et sur une parcelle qui en contient, il faut enlever au moins 4 m, sinon les racines envahissent la culture. Toutefois, elles protègent du vent et ont plein d'avantages, comme celui d'abriter les animaux. »

Lire aussi le reportage chez Jacques Mercier, agriculteur dans la Beauce : « J’ai planté 70 ares de haies dans mes champs »

MDR : « Ben oui, une haie, ça s'élague. C'est du boulot, c'est pour ça que beaucoup les foutent en l'air !! »

Titian : « Il n'y a tout simplement plus assez de main-d'œuvre pour les entretenir et accessoirement payer ce travail. C'est pourquoi elles disparaissent des zones d'élevage et sont remplacées par les ronces. »

« Haies, talus et bocages ne sont pas naturels »

The germs : « Certains affirment connaître la nature... Pour eux, les prairies se sont créées toutes seules. Pour eux, les haies et les talus se sont formés en même temps que notre planète et le bocage est une création naturelle (alors que c'est totalement artificiel). Pour eux, les céréales aussi poussent naturellement sur des surfaces rectangulaires ou carrées, sans qu'elles aient été semées. Pour eux, il est totalement idiot de vouloir produire de la nourriture, alors qu'il y en a plein les supermarchés. Franchement, pourquoi détruire la nature alors que pour l'achat d'un produit alimentaire, le deuxième est gratuit : vraiment, ils ne méritent que le mépris ces agriculteurs ! »

The germs ajoute : « Je ne prétends pas que l'ensemble de la société n'y connaît rien, je répondais juste de manière caricaturale à des commentaires caricaturaux. Tous les ans, je reçois une dizaine de courriers de la part de la mairie, d'EDF ou des télécoms "m'invitant" à tailler mes arbres. Faut voir, ce sont quasiment des menaces ! Alors oui, j'en ai plein le c.. de ces messages qui reprochent aux agriculteurs le manque de haies alors que quand elles existent, on nous demande de les détruire !!! »

agnessaritaurines@yahoo.fr : « Edgar Pisani, père du remembrement doit se retourner dans sa tombe... »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous