[Paroles de lecteurs] Manifs FNSEA/JA Vous aussi vous voulez que Macron vous réponde !

Terre-net Média

Les lecteurs de Terre-net se joignent aux agriculteurs, qui ont crié « Macron, réponds-nous ! » sur la crise agricole, les accords de libre-échange Ceta et Mercosur ou encore l'agribashing lors des manifestations FNSEA/JA des 8 et 22 octobre. Ils interpellent le président de la République sur ces mêmes sujets mais également sur la loi Égalim, où ils incriminent aussi le ministre de l'agriculture. Selon eux, celle-ci n'a aucunement modifié les pratiques de la grande distribution, ni améliorer les prix payés aux producteurs.

paroles de lecteurs manifestation fnsea ja sauvetonpaysan octobre 2019 Pour agri, « le gouvernement fait aussi de l'agribashing en signant les accords du Ceta et du Mercosur et en favorisant les importations !! »(©Terre-net Média) 

Les lecteurs s'adressent, eux aussi, à Emmanuel Macron...

Tracteur cvx195  : « M. Macron détruit les fermes en France. Paysans, mettez vous tous d'accord ! Tournez le dos à la grande distribution !! Arrêtez de poser sur de grands posters pour faire de la pub dans les rayons des supermarchés. Ils se servent de vous et de votre image pour faire du fric. Tournez le dos aux GMS, ne livrez plus vos coopératives, vous verrez, elles seront bien obligées de vous écouter. (...) »

Terminé : « (...) « Pensez-vous vraiment que Macron va nous répondre ? Qu'il va répondre en retroussant les manches ?! Il va plutôt parler dans le vide... Et ne va surtout rien faire pour sortir notre pays, qui est dans un état pitoyable et pas seulement en agriculture. La campagne électorale de M. Macron a été financée par les élites financières. Il est donc là pour dépouiller les citoyens au profit du monde financier. On va arriver à des écarts sociaux jamais vus. Donc, il ne va surtout pas répondre à la crise agricole. Il a mis en place la loi Égalim, dont les premiers résultats sont une trahison pour les agriculteurs. (...) Plus efficace qu'une manif : bloquer les ventes aux laiteries, coops, négoces... » 

... pour qu'il « pose ses pieds sur la terre que l'on cultive et  hume l'ambiance du monde agricole »

grrr : « On ne s'adresse pas au président de la République en disant "Macron, réponds-nous" mais cela montre que c'est son rôle de descendre de la métropole pour poser ses pieds et réfléchir sur la terre que l'on cultive, et surtout bien humer l'ambiance et les ressentis des agriculteurs et plus largement des ruraux afin de peaufiner ses positions et agir enfin avec des propositions concrètes. »

agri  : « Le gouvernement fait aussi de l'agribashing en signant les accords du Ceta et du Mercosur et en favorisant les importations !! Demain, les campagnes ne seront plus qu'un parc d'attraction pour bobos le week-end. »

Isidore : « La loi Égalim devait faire de nous des millionnaires mais Macron a signé le Ceta pour détruire l'agriculture. Ainsi, il y aura moins d'aides Pac à payer et elles pourront être redistribuées à d'autres secteurs pour avoir la paix sociale, laquelle sera aussi assurée grâce à la nourriture importée via le Ceta et le Mercosur... »

Début 2019 déjà, les lecteurs de Terre-net dressaient un bilan, sans appel, de la politique agricole d'Emmanuel Macron.

Et sur la Loi Égalim

Dès de lancement des États généraux pour la préparer, les lecteurs de Terre-net pensaient que la loi Égalim serait un coup d'épée dans l'eau.

tlecomte : « Sur la photo de la loi Égalim, Michel-Édouard Leclerc avait un sourire ironique car il savait qu'il avait gagné, que les agriculteurs seraient encore les dindons de la farce. La révolte commence à couver dans les campagnes : on sera bientôt les gilets verts du gouvernement. Les révoltes ont toujours débuté dans les campagnes... »

Patrice Brachet : « Dès sa sortie, j'avais posté un commentaire disant que cette loi  était faite pour les GMS mais pas pour les exploitants agricoles et j'avais fait rigoler tout le monde... Et aujourd’hui, on en est où ? »

grrr : « 1) le prix payé aux producteurs, base du prix final, n'a été que très partiellement pris en compte pour les produits de marque. (...) 2) Ce fonctionnement, "pronostiqué vertueux", ne s'est pas appliqué aux MDD, bien au contraire, il a "auto-justifié à la distribution" sa non-application car "pas clairement explicite dans les textes" (ça fait vraiment p'tit joueur pour une loi avec de l'ambition (...)). Enfin, ce n'est pas des incantations avec une voix blanche et monocorde qui peuvent ramener la distribution à des pratiques laissant espérer une valorisation compatible avec les exigences de la société et une juste rémunération des agriculteurs. Monsieur le Président et monsieur le ministre de l'agriculture, il en faut beaucoup plus pour remettre les choses en ordre... (...) »

Didier Guillaume également interpellé

non non : « Je me marre. Il ne fera rien. De toute façon, il peut bien promettre ce qu'il veut, vu qu'avec Macron, on change de ministre de l'agriculture quasiment tous les ans. Je me rappelle des promesses de son prédécesseur... (...) »

steph72 : « Que vaut la parole d'un ministre qui est pour le Ceta, donc pour la baisse du revenu des agriculteurs ?! La politique est l'art de faire croire que l'État agit alors que ceux qui nous gouvernent ne sont que de beaux parleurs. »

grrr : « Ou plutôt l'art de passer à côté du sujet ! »

Sanglier72  : « Je crois que monsieur Guillaume sait très bien jouer d'un certain instrument de musique... »

Et sur Facebook aussi :


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous