Paroles de lecteurs Le glyphosate sous les feux de la rampe à défaut de celle des pulvés !

Terre-net Média

Entre le retrait de 36 produits en contenant en France, l'article sur les alternatives en cours d'étude et la proposition du think tank AgriDées de « certifier l'agriculture de conservation avec un usage modéré » de cette molécule, le glyphosate a suscité plus de 100 commentaires ces dernières semaines sur Terre-net ! La moitié, sans surprise, suite à la décision de retirer du marché l'équivalent de trois quarts des tonnages de phytos utilisés en 2018.

paroles de lecteurs glyphosate decembre 2019nanard3 considère que, « pour aller vers des systèmes agricoles vertueux, il faut un esprit ouvert et envisager toutes les solutions possibles, sans en exclure. » (©Nadège Petit @agrizoom // Création Terre-net Média) 

Agri 08 : « L'Anses a lancé un appel d'offres auprès des labos en juillet dernier pour mesurer les risques du glyphosate : résultats prévus en 2022 et un coût d'1,2 milliard d'euros. Pourquoi cette dépense si on tue cette matière active politiquement ? Pourquoi ne pas attendre les conclusions de cette étude ? »

Agri 27 : « À quand une suppression aussi massive de médicaments, dont les résidus dans l'eau et les sols sont tout aussi dangereux ? »

Extraits des commentaires de l'article :
Retrait de 36 produits à base de glyphosate en France

roumegue : « Cette décision de retirer tous ces produits à base de glyphosate est complètement naïve ! Elle n'entraînera probablement aucune diminution de l'Ampa dans les urines et les nappes phréatiques puisque cette molécule est issue essentiellement des produits ménagers, comme la lessive et très peu du glyphosate... (...) »

Sans glyphosate, on « risque un problème plus grave »

titian : « (...) Dans une rotation, il faut des cultures d'hiver, donc on va faire comment ? Les faux semis ne marchent tout simplement pas si les conditions météo sont mauvaises. La réalité, c'est que plus personne ne défend cette molécule, car elle ne rapporte rien. L'interdiction du glyphosate servira même au final la célèbre multinationale ! »

nanard3 : « (...) Pour aller vers des systèmes agricoles vertueux, il faut un esprit ouvert et accepter d'envisager toutes les solutions possibles, sans en exclure. Se passer de l'une d'entre elles, c'est risquer de créer un problème différent, voire plus grave. (...) »

Et 38 réactions pour l'article "Retrait de 36 produits à base de glyphosate en France" sur la page Facebook de Terre-net, dont :

paroles de lecteurs terre net glyphosate post facebook (©Page Facebook de Terre-net) 

"Pas de recette miracle" et surtout d'alternative...

erick28 : « La meilleure solution serait une alternative à Macron, puisque la suppression du glyphosate est juste une idéologie politique ! »

PàgraT : « La Thaïlande vient d'autoriser à nouveau le glyphosate ! Macron va pouvoir prendre exemple !! »

eric17 : « Le retrait du glyphosate est une nouvelle étape vers le fascisme écolo qui aura réussi à interdire une molécule par une simple idéologie, sans aucune preuve !! (...) »

titian : « (...) L'escroquerie des pisseurs volontaires sera bientôt relayée. On commence enfin à entendre dans les médias quelques dissonances émanant de vrais scientifiques, pas de militants, avocats ou opportunistes politiques... »

cow boy : « Konrad, les Bourguignon, Abadie, etc. ont pourtant déjà fait tout le travail et proposent des solutions sur un plateau mais la plupart des agris ne veulent pas changer leurs habitudes... »

titian : « @cow boy, il ne faut pas confondre la vraie alternative avec une solution supplémentaire ou complémentaire. Des outils qui permettent parfois de faire l'impasse sur le désherbage chimique, oui, bien entendu, cela existe... Abandonner tout travail du sol est purement mensonger dans la durée. »

... Ou alors des solutions « plus nocives »

The germs : « Tous ces gens dont tu parles, cow boy, n'ont jamais apporté de solution. D'autant que, vu les multiples conditions pédoclimatiques et problématiques qui existent dans notre pays, il est illusoire de croire qu'il existe une seule piste possible. Il faudrait presque donner des réponses au cas par cas, à chaque agriculteur, et ça personne ne le fera. Plusieurs précédents l'ont montré. Pour la diminution des antibios dans les élevages, on a proposé aux éleveurs la médecine alternative, avant de nous dire qu'il y avait un flou juridique quand à l'utilisation de ces préparations. On va nous faire le même coup pour les phytos : les interdire, et aux agriculteurs de se d... ! »

titian : « Steve Groff a dit que le rouleau faca peut remplacer le glyphosate deux années sur dix, la météo influençant beaucoup. On est sauvé ! »

PàgraT : « Que pour un caprice présidentiel (...), on s'évertue à vouloir remplacer le glyphosate par d'autres produits probablement plus nocifs et surtout plus chers (...), ou par le travail du sol pour en même temps lutter contre le réchauffement climatique, relève de l'absurde ! Au pays du roi Ubu, les agriculteurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour défendre le bon sens paysan ! (...) »

titian : « Si je résume, sans glyphosate en "outil pompier", plusieurs passages d'outils de travail du sol sont nécessaires, souvent accompagnés de deux désherbages supplémentaires. Fantastique ! Quel progrès !!  (...) »

Pourquoi certifier l'agriculture de conservation ?

Réaliste : « La certification HVE niveau 1, c'est du pipeau puisque c'est ce qu'on doit respecter avec la conditionnalité des aides Pac. Je ne vois pas non plus l'intérêt des échelons supérieurs puisqu'il n'y a aucune compensation financière. (...) »

herve3112 : « Soit on considère que le glyphosate est dangereux et on l'interdit pour tout le monde (en conventionnel et en agriculture de conservation), soit il ne l'est pas et on l'autorise pour tous aussi. Il n'y pas de raison que l'ACS soit la seule à pouvoir continuer d'utiliser du glyphosate. (...) »

titian : « C'est triste mais l'objectif est atteint : encore plus de division, d'incompréhension et de haine dans notre métier d'agriculteur. Chacun devrait être libre de faire ce qu'il veut avec les atouts et contraintes de son exploitation. Je pratique l'AC et désolé mais je ne vois pas ce que l'on a à y gagner avec une certification de l'agriculture de conservation, à part encore plus de normes, de paperasse, de flicage, de contrôles... »

Et sur Facebook :

post facebook paroles lecteurs terre net glyphosate (©Page Facebook de Terre-net)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous