[Paroles de lecteurs] Engrais azotés Une réduction impérative pour l'Unifa, impossible selon les agriculteurs !

Terre-net Média

Trop de taxes et de normes qui ne s'appliquent qu'aux agriculteurs, nuisent à la productivité de l'agriculture française et aux revenus des producteurs : les lecteurs de Terre-net ne sont pas prêts à réduire les émissions d'ammoniac, donc leurs apports d'engrais azotés minéraux, comme le recommande l'Union des industries de la fertilisation (Unifa). Comme si le blé poussait tout seul...

paroles de lecteurs emissions d ammoniac lors des epandages d engraisLes lecteurs en ont assez de toutes les « interdictions qui frappent les agriculteurs », comme le fait remarquer La goutte d'eau de trop.(©Terre-net Média) 

Eric17 : « "Les agriculteurs doivent s’attendre à des restrictions beaucoup plus fortes dès l’automne prochain, voire à une taxation plus importante". Comme quoi tout est permis avec une taxe plus élevée. Payez et vous serez considéré... » 

« Ras-le-bol de toutes ces taxes ! »

La goutte d'eau de trop : « Ras-le-bol de toutes ces taxes rajoutées sur le dos des agriculteurs ! Ras-le-bol de toutes ces interdictions qui frappent les mêmes agriculteurs, et davantage en France qu'ailleurs ! Oui vraiment ! On veut interdire ou restreindre les apports d'azote/ammoniac mais on ne fait rien contre l'intensification du trafic aérien, maritime et  routier... »

« L'agriculture française va encore perdre en productivité »

drd : « Si je suis le raisonnement de l'Ademe, il faut investir dans un outil de pilotage performant pour compenser le surcoût de l'ammonitrate par rapport à l'urée. Mais nous en avons déjà et on tourne quand même à l'urée ou à la solution azotée pour des raisons économiques. »

Suivez l'évolution des cours de l'ammonitrate, de l'urée et de la solution azotée dans la partie engrais de l'observatoire marché de Terre-net.

aranaud  : « Il faut que l'agriculture française perde en productivité pour favoriser les importations de produits agricoles étrangers et ainsi exporter des avions !!! Y en a marre de ces études qui manipulent la société !!! »

Super  : « Encore des lois anti-productivité en perspective. Il faut bien se mettre dans la tête que lorsqu'on crée de la valeur, l'environnement est toujours impacté. C'est vrai dans tous les métiers. Pourtant, il n'y a qu'en agriculture où l'on voit de telles absurdités ! »

« La France est devenue une dictature administrative »

agridemain  : « Les apports d'engrais minéraux représentent 25 % des émissions d'ammoniac et autres GES mais personne ne parle des 75 % restants, on ne sait pas d'où ils viennent, ni comment on va les taxer, etc. C'est fort, non ? On se croirait dans Cash Investigation avec Élise Lucet !! Les analyses et résultats sont tronqués mais ce n'est pas grave puisqu'on tient les responsables, ou plutôt les dindons de la farce, ces agriculteurs qui polluent depuis tant d'années... (...) »

Le Marouin  : « La France est devenue une dictature administrative et l'agribashing son fer de lance. Un pays qui ne soutient plus ses paysans va droit dans le mur ! J'en ai ma claque. Tout ce que j'espère maintenant, c'est qu'aucun de mes enfants aient l'idée incongrue de reprendre la ferme... (...) »

« Le blé ne vit pas d'amour et d'eau fraîche... »

Flore : « Faut bien fertiliser les champs ! Comme s'il y avait assez de compost et d'effluents d'élevage pour cela... »

agridemain  : « Avec 0 engrais ou amendement, tu obtiens 0 rendement. (...) Le blé ne vit pas d'amour et d'eau fraîche ! »

ptloui : « Tous ces commentaires laissent penser que les intérêts des agris coïncident avec ceux des industriels. Après notre conversion en bio, nous sommes passés de 7 000 € d'engrais/an à 0. Les rendements n'ont pas tant baissé que ça. Et à 100 € la tonne de blé à l'époque, il fallait en vendre 70 rien que pour payer la fertilisation ! (...) Chers collègues, sortez la calculette ! Ne plus épandre d'engrais azotés n'est pas si sorcier. Le climat ne s'en portera que mieux, les sols et les rivières aussi... »

Retrouvez le Paroles de lecteurs sur l'agriculture biologique :
Faire du bio ou non : le choix appartient aux producteurs !

... les agriculteurs non plus !

Terminé  : « À force de tirer sur la corde, elle finit par se casser... Mon exploitation est en liquidation judiciaire et je suis obligé de vendre ma maison. Il me reste plus qu'à trouver un autre métier et recommencer une nouvelle vie. L'avenir de l'agriculture, c'est une superposition de normes, toutes plus contraignantes les unes que les autres, de formalités administratives et de contrôles qui pourrissent le quotidien des agriculteurs. (...) Pas étonnant qu'ils disparaissent les uns après les autres. Et après ???? Les grandes vacances... sauf que nous ne touchons pas d'indemnités chômage ! Tout cela est complètement absurde tant la situation économique des paysans est dramatique... »

Quelques commentaires publiés sur le même sujet sur Facebook :

post facebook reduction emissions agricoles d ammoniac (©Page Facebook de Terre-net) 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous