Analyse et cotation du blé dur

Tendance des prix

1 mois
Blé dur

Blé dur (prix en €/t)

Récolte : 2021

PlaceÉchéanceCotationVariation
La Pallice Rendu août - sept. 320€/t +10€/t
Port-La-Nouvelle Rendu août - sept. 320€/t +10€/t

Analyse hebdomadaire

Inflation

Les prix grimpent face aux intempéries françaises, au coup de chaud canadien, et à la bonne demande italienne.

Les prix du blé dur ont rapidement grimpé la semaine passée dans un contexte de tension des fondamentaux. Les fortes pluies qui ont à nouveau touché la moitié Est de la France ont en effet continué de dégrader les qualités et de retarder les chantiers. Selon FranceAgriMer, au 12 juillet dernier, 40 % seulement des travaux étaient terminés, contre 75 % l’an dernier.

Agreste annonce certes encore une récolte nationale à 1,6 Mt, en progression de 300 kt par rapport à l’an dernier et proche de la moyenne cinq ans (1,7 Mt), mais ce chiffre pourrait être revu à la baisse compte tenu des dernières intempéries. De nombreux volumes risquent de surcroît d’être dégradés faute de qualité suffisante. Dans le même temps, la demande dans le Sud de la France et en Italie continuent de prendre de l’ampleur.

Outre-Atlantique, c’est à l’inverse un climat sec et des températures très élevées qui viennent entamer les potentiels de production. Les prix intérieurs canadiens connaissent d’ailleurs une vive envolée depuis plus d’un mois face à la dégradation des conditions de culture dans le pays. Dans le même temps, l’activité portuaire reste dynamique, avec encore 155 kt chargées la semaine passée. Le Canada cumule ainsi 5,8 Mt d’exports sur la campagne actuelle, soit un bond d’un million de tonnes par rapport à l’an dernier.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet