Marché du colza

Tendance des prix

1 mois
Colza

Colza (prix en €/t)

Récolte: 2020

PlaceCotationVariation
Rouen Rendu 362,5€/t +2,5€/t
Moselle Fob 368,5€/t +3€/t

Analyse quotidienne du 06/04/2020

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 30/03/2020 :

La reprise se poursuit

La reprise du palme malaisien et la tension sur le marché du tourteau maintiennent le colza dans le vert malgré une nouvelle chute du pétrole.

Le colza européen a poursuivi son petit rebond lundi soir malgré une nouvelle chute des cours du brut. Pour rappel, la Russie et l’Arabie saoudite se sont lancés dans une course à la production, tandis que la demande est plombée par les mesures de confinement pour lutter contre le covid-19. Dans ce contexte, l’ensemble des matières premières utilisées dans la fabrication de biocarburants sont plongés dans le rouge.

Le secteur des huiles a tout de même reçu un peu de soutien après que la Malaisie a décidé d’étendre jusqu’au 14 avril la fermeture des plantations de la région de Sabah. Des plantations jusque-là encore en activité doivent en outre elles-aussi cesser leur activité. La demande reste par ailleurs vive sur la protéine végétale, or les problèmes logistiques continuent de s’accumuler sur le fret camion argentin et brésilien.

À note également, L’USDA a annoncé la vente de 285 kt de soja au Mexique durant la séance. Les inspections dans les ports américains sont en revanche retombées à 414 kt, dans le bas des attentes du marché. La Commission européenne a de son côté augmenté de 200 kt son cumul d’import de colza/canola depuis le 1er juillet dernier. À 4,9 Mt, ce dernier dépasse d’ores et déjà le total enregistré sur l’ensemble de la campagne 18/19 (4,2 Mt) !

Analyse hebdomadaire

Nette remontée du tourteau

La forte tension sur le marché du tourteau permet une reprise des cours du colza malgré un secteur des huiles sous pression.

Le colza européen s’est nettement repris cette semaine. Le secteur des huiles est certes toujours sous pression, mais une forte tension se dessine sur la protéine végétale. Les mesures de confinement prises en Europe empêchent en effet le bon approvisionnement des usines de trituration, qui doivent en outre composer avec des effectifs réduits.

En Amérique du Sud également, la trituration de soja a sèchement diminué ces dernières semaines en raison de problèmes d’approvisionnement. Les soucis logistiques causés par les mesures de confinement entraînent par ailleurs des retards de chargement dans les ports argentins et brésiliens qui diminuent de fait les disponibilités à court terme en Europe.

À noter également, l’USDA a estimé les stocks de soja US au 1er mars à 61 Mt, soit une chute de 13 Mt par rapport à l’an dernier ! Les surfaces sur la prochaine campagne ont par ailleurs été anticipés sous les attentes des analystes (83,5 millions d’acres). La remontée du colza reste toutefois ralentie par la chute des cours du brut, qui entraîne un ralentissement mondial de la production de biocarburants.

Les exports de canola canadiens ont par ailleurs accéléré ces deux dernières semaines, dont une bonne partie se dirige vers l’UE. L’arrivée de bateaux australiens a par ailleurs porté le cumul d’import européen depuis le 1er juillet dernier à 4,9 Mt, soit un total d’ores et déjà supérieur à l’ensemble de la campagne 18/19 (4,2 Mt) !

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet