Marché du colza

Tendance des prix

1 mois
Colza

Colza (prix en €/t)

Récolte: 2019

PlaceCotationVariation
Rouen Rendu 397€/t +2€/t
Moselle Fob 399€/t +2€/t

Analyse quotidienne du 20/11/2019

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 13/11/2019 :

Cavalier seul

Le repli du complexe oléagineux n'a pas empêché le colza de revenir tester les 390 €/t.

[La tendance quotidienne est publiée en fin de journée, après clôture d'Euronext.]

Le colza européen est parvenu à rebondir sur le seuil psychologique des 390 €/t ce mercredi malgré un contexte oléagineux défavorable. Le palme malaisien poursuit en effet son mouvement de consolidation à Kuala Lumpur, tandis que le canola canadien peine à rebondir malgré une bonne demande internationale et intérieure.

Le soja US a de son côté été tiré à la baisse après une nouvelle escalade de tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. Le Conab a en outre relevé de 500 kt son estimation de récolte brésilienne, à 120,9 Mt, soit près de 6 Mt de plus que l’an dernier.

Analyse hebdomadaire

Bons fondamentaux

La tension du marché européen et les besoins de la trituration entraînent une remontée des prix.

Le colza européen a accéléré dans le vert cette semaine pour revenir se loger au-dessus des 390 €/t. La très faible récolte européenne de cette année maintient en effet une bonne fermeté des prix. Le canola canadien perd en outre progressivement en compétitivité avec l’arrêt des récoltes outre-Atlantique. Dans l’Alberta notamment, ce sont 17 % des surfaces qui ne seront certainement moissonnées qu’au printemps prochain.

Dans le même temps, les triturateurs européens et canadiens augmentent leurs achats de graines afin de profiter de la remontée rapide du prix des huiles. Ces dernières restent d’ailleurs poussées à la hausse par le palme malaisien, dont les exports vers le continent asiatique et l’Inde seraient encore très dynamiques ces dernières semaines.

À noter toutefois, les imports européens maintiennent un rythme rapide et s’établissent désormais à 3 Mt depuis le début de la campagne, contre à peine 1,7 Mt l’an dernier à la même période. L’arrivée des volumes de soja sur le marché canadien apporte en outre un peu de pression sur le canola.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet