Marché du colza

Tendance des prix

1 mois
Colza

Colza (prix en €/t)

Récolte: 2019

PlaceCotationVariation
Rouen Rendu 399€/t 0€/t
Moselle Fob 404€/t 0€/t

Analyse quotidienne du 22/02/2020

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 14/02/2020 :

Fin de semaine stable

Après un net rebond enregistré en milieu de semaine, le colza s'est stabilisé.

Le colza européen s’est stabilisé en fin de semaine malgré le net repli du canola canadien. Le palme malaisien s’est à l’inverse relancé sur fonds de considérations techniques. Les opérateurs locaux restent toutefois particulièrement inquiets de la réduction notable des exports depuis le début de l’année.

Le marché européen reste quant à lui toujours aussi tendu, et ce d’autant plus que les imports de graines canadiennes ralentissent de semaine en semaine. La trituration outre-Atlantique continue en effet de consommer de grandes quantités de graines, ce qui réduit de facto les disponibilités intérieures. L’activité portuaire au Canada risque en outre d’être de nouveau perturbée par des mouvements de grève.

Le soja US est quant à lui reparti dans le rouge face à l’absence d’achats notables en provenance de Chine. La bourse de commerce de Buenos Aires anticipe par ailleurs une production nationale à 53,1 Mt, en repli de près de 3 Mt par rapport à l’an dernier. Les conditions de cultures s’avèrent cependant optimales.

Analyse hebdomadaire

Marché tendu

Le colza retrouve le chemin de la hausse au sein d'un marché européen en manque d'offres.

Le colza européen a accéléré dans le vert cette semaine, toujours porté par ses excellents fondamentaux. La pression du palme malaisien est certes toujours présente, mais les besoins européens restent forts et les disponibilités réduites. Les imports de graines canadiennes ont en outre nettement ralentis depuis le début de l’année.

Outre-Atlantique, la trituration est en effet toujours aussi dynamique et cannibalise une grande partie des disponibilités nationales. À noter également, Abares a relevé de 200 kt son estimation de récolte australienne de canola, à 2,3 Mt. Ce chiffre reste toutefois très nettement inférieur à la moyenne cinq ans (3,3 Mt).

Le marché des huiles est toutefois ralenti par la faible demande asiatique depuis l’apparition du coronavirus. Le Malaisyan Palm Oil Board a par ailleurs annoncé le maintien des taxes sur les exportations d'huile de palme à 6% au mois de mars. Les exports malaisiens se seraient tout de même repris la semaine passée après un début février particulièrement morose.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet