Marché du colza

Tendance des prix

1 mois
Colza

Colza (prix en €/t)

Récolte : 2020

PlaceÉchéanceCotationVariation
Rouen Rendu juil. - août 370€/t +4€/t
Moselle Fob juil. - août 379€/t +1€/t

Analyse quotidienne du 04/07/2020

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 26/06/2020 :

Marché craintif

La peur du covid-19 et les relations commerciales sino-américaines maintiennent le colza dans le rouge.

Le colza européen a subi une quatrième séance consécutive négative vendredi soir pour une perte cumulée de plus de 6 €/t sur la période. La graine oléagineuse continue en effet de subir les nombreuses inquiétudes concernant la demande mondiale à court et moyen terme en raison de la résurgence du covid-19 dans certaines parties du globe.

Les exports de palme malaisien ont ainsi nettement ralenti sur la seconde partie du mois de juin. Le cumul du 1er au 25 juin aurait toutefois bondi de 35,5 % par rapport au 1-25 du mois de mai. Les cours du brut sont également plombés par le risque d’une seconde vague, et entraînent ainsi avec eux l’ensemble des graines utilisées dans la fabrication de biocarburants.

Le complexe soja est quant à lui tiré à la baisse par les relations commerciales sino-américaines. L’USDA a certes annoncé la vente de 132 kt de soja nouvelle campagne vers la Chine, mais ce faible volume a grandement déçu les opérateurs.

Marius Garrigue

@MariusGarrigue

Analyse hebdomadaire

Le covid-19 menace à nouveau les prix

Le colza a plié face aux craintes persistantes liées au coronavirus. Les perspectives de production 2020 sont cependant de plus en plus préoccupantes.

Les cours du colza ont perdu un peu de terrain au cours des dernières séances dans un marché de nouveau inquiet de la propagation du coronavirus. Les craintes d’une seconde vague pandémique et la situation critique aux États-Unis pèsent ainsi sur les cours du pétrole et donc sur l’ensemble du secteur des biocarburants. Les exports de palme malaisien ont en outre ralenti sur la seconde partie du mois de juin ce qui a tiré à la baisse l’ensemble du secteur des huiles.

Les fondamentaux du colza restent cependant fermes avec des perspectives de production cette année encore très préoccupantes. Les premières moissons en France confirment d’ailleurs des bas rendements, bien que les retours soient pour le moment encore hétérogènes. Stratégie Grains a d’ailleurs réduit de plus de 100 kt son estimation de récolte européenne de colza (Grande-Bretagne comprise), à 16,5 Mt, soit la plus faible moisson enregistrée depuis 2006 !

Au Canada, l’état des cultures est également observé avec attention en raison d’un déficit hydrique qui se creuse progressivement dans les états du Manitoba et du Saskatchewan. StatCan a par ailleurs certes relevé de 160 000 acres son estimation de surfaces canadiennes de canola, à 20,78 millions d’acres, mais cet assolement reste en repli de 180 000 acres par rapport à l’an dernier.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet