Cotation de l'orge de printemps

Tendance des prix

1 mois
Orge brassicole

Orge brassicole (prix en €/t)

Sebastian, 11,5 % maxi. Récolte : 2021

PlaceÉchéanceCotationVariation
Creil Fob nov. - déc. 338€/t 0€/t
Moselle Fob nov. - déc. 348€/t 0€/t

Sebastian, 11,5 % maxi. Récolte : 2022

PlaceÉchéanceCotationVariation
Creil Fob juil. - août 240€/t 0€/t

Analyse hebdomadaire

Petite reprise

L'orge profite d'une bonne compétitivité sur la côte Atlantique et vers le Nord de l'UE mais perd de l'intérêt dans le Sud de la France et de l'Europe.

Les prix de l’orge ont retrouvé un peu de hauteur ces derniers jours, s’engageant dans le sillage du blé tendre. Les affaires demeurent en outre dynamiques, notamment sur le portuaire où l’orge profite d’une belle compétitivité face aux autres céréales. La décote du rendu Rouen face au blé est d’ailleurs particulièrement creusée.

FranceAgriMer a toutefois abaissé de 100 kt l’objectif d’exports vers les pays tiers dans son dernier bilan mensuel, à 3,2 Mt, proche du niveau établi l’an dernier. Le stock de fin de campagne remonterait par conséquent à 1,3 Mt, contre 835 kt l’an dernier. L’orge perd en outre en compétitivité sur le marché espagnol et dans le Sud-Ouest avec l’arrivée des nouvelles moissons de maïs.

Les acheteurs nord-européens continuent en revanche de se tourner vers l’orge qui offre encore des prix plus attractifs. Concernant la prochaine campagne, les semis d’hiver progressent toujours à bon rythme. Selon FranceAgriMer, les travaux étaient terminés à 24 % le 11 octobre dernier, contre 15 % un an plus tôt.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet