Cotation de l'orge de printemps

Tendance des prix

1 mois
Orge brassicole

Orge brassicole (prix en €/t)

Sebastian, 11,5 % maxi. Récolte : 2020

PlaceÉchéanceCotationVariation
Creil Fob nov. - déc. 195€/t +5€/t
Moselle Fob nov. - déc. 195€/t +3€/t

Analyse hebdomadaire

Tendance très ferme

Une bonne demande et un complexe céréalier très ferme permettent à l'orge de s'apprécier rapidement.

Les prix de l’orge ont très rapidement grimpé cette semaine, dans le sillage du blé et sous l’impulsion de nombreux achats. Sur le portuaire notamment, une excellente demande est rapportée pour des qualités fourragères ou brassicoles, en particulier à destination de la Chine, voire du Mexique. La décote de l’orge fourragère rendu Rouen face au blé Euronext a d’ailleurs fondu ces derniers jours pour revenir se loger au-dessus de sa moyenne historique (-17,75 €/t).

Sur le marché intérieur également, la demande en qualité fourragère est très présente, notamment en Bretagne ou dans le Nord de l’UE, où l’orge reste compétitive malgré sa récente et rapide inflation. Dans le Sud de la France en revanche, le maïs retrouve l’intérêt des fabricants d’aliment du bétail.

Après une récolte 2020 décevante, les semis pour la prochaine campagne inquiètent par ailleurs de plus en plus. Selon FranceAgriMer, au 12 octobre dernier, les travaux n’étaient en effet terminés qu’à 17 % seulement, contre 32 % un an plus tôt. Les pluies risquent de surcroît d’être encore très présentes sur le territoire français ces prochains jours.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet