Cotation de l'orge de printemps

Tendance des prix

1 mois
Orge brassicole

Orge brassicole (prix en €/t)

Sebastian, 11,5 % maxi. Récolte : 2020

PlaceÉchéanceCotationVariation
Creil Fob fév. - mars 210€/t -4€/t

Sebastian, 11,5 % maxi. Récolte : 2021

PlaceÉchéanceCotationVariation
Creil Fob juil. - août 210€/t -2€/t

Analyse hebdomadaire

Bonne dynamique

Les cours de l'orge profitent de l'envolée du blé et du maïs, ainsi que d'une demande à l'export soutenue.

Les prix de l’orge sont restés fermes cette semaine, bien aidés par la flambée du blé tendre et du maïs. L’orge a toutefois des difficultés à suivre le rythme de ses homologues, comme en atteste la décote du rendu Rouen face à Euronext, désormais de retour sous sa moyenne historique à -20,75 €/t.

Les chargements dans le port de Rouen et de La Pallice restent pourtant particulièrement dynamiques, notamment à destination de la Chine. Des qualités brassicoles sont également chargées à destination de l’Afrique sub-saharienne. FranceAgriMer a d’ailleurs réduit de 91 kt son estimation de stock de fin de campagne, à 1,07 Mt (1,39 Mt l’an dernier), en raison d’une demande à l’export plus soutenue qu’anticipé. Le report sur la prochaine campagne retomberait ainsi à son plus bas niveau depuis la campagne 2016/17.

Les affaires sur le marché intérieur sont en revanche réduites au minimum. La récente flambée des cours a en effet fait fuir les fabricants d’aliment du bétail, qui se tournent davantage vers le maïs pour leurs rares affaires de complément. L’orge profite toutefois encore d’une bonne compétitivité vers le nord de l’UE.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet