Le temps a continué à plomber les cours du blé, du maïs et du soja vendredi, ramenant sur terre un marché qui s'était fortement inquiété, ces dernières semaines, des conséquences de la sécheresse sur les récoltes.