Paroles de lecteurs Le gel, et maintenant la sécheresse : les récoltes 2021 « déjà pliées » ?

Terre-net Média

Un épisode de gel début avril, qualifié de « plus grande catastrophe agronomique du début du 21e siècle », et plusieurs semaines de sec, même si des pluies sont prévues cette semaine : le printemps démarre mal pour les agriculteurs. La situation sur le terrain est « inquiétante » selon les lecteurs de Terre-net, qui craignent encore davantage l'impact des conditions sèches printanières sur la moisson 2021. D'autant que les difficultés économiques s'accumulent plus vite que n'arrivent les aides de l'État.

paroles de lecteurs terre-net degats de gel et secheresse sur les cultures avril 2021 « Décidément, la météo ne nous épargne rien depuis quelques années ! », déplore Bruno 02. (©Terre-net Média)

Moi-même observe « quelques épis de blé gelés » mais surtout un « déficit hydrique depuis 30 jours avec moins de 47 mm d'eau ». « Et depuis début 2021, seulement 61 mm » sont tombés, ajoute-t-il. Les dégâts touchent principalement « le colza mais ils auront finalement plus souffert de l'excès d'eau cet hiver, avec des pertes de pieds, que la sécheresse, mis à part en sol léger. Quant au maïs, les semis sont arrêtés depuis 15 jours et certains ont dû arroser. (...) » 

Extraits des commentaires de l'actu d'Arvalis : Dégâts de gel sur céréales − L'heure est au diagnostic

« - 4°C début floraison du colza..., détaille Bruno 02. Décidément, la météo ne nous épargne rien depuis quelques années ! (...) »

Le pire, les colzas...

Le sec plus préoccupant que le gel

gibero est du même avis : « La sécheresse, qui s'est installée depuis début mars, fait bien plus de mal aux cultures que le gel. »

PàgraT enchaîne : « MeteoNews avait prévu un mois d'avril 2021 pluvieux et on attend désespérément la pluie ! »

On attend la pluie : 0 mm depuis deux mois !

lemarouin est dans la même situation : « Ici également, dans le sud de la Vendée, 0 mm de précipitations depuis deux mois ! »

Tout comme Pdl : « Sur mon exploitation, en Loire-Atlantique, c'est préoccupant : sec de chez sec ! 0 herbe et pour les céréales, c'est mal barré limite catastrophique si aucune pluie n'arrive... »

Dire que la récolte de blé devait être record !?

Al Lex sur Facebook : « Elle est où la récolte record annoncée en blé ?? »

On évitera peut-être la chute des cours...

Richard Leveque à Al Lex : « En rêve... »

Jean-Mi Arnaud à Al Lex également : « Peut-être déjà pliée en effet mais, de toute façon, qui dit récolte record dit aussi chute record des cours... »

« Les prévisions, météo comme de marché, restent des prévisions, le pire n'est jamais sûr ! Alors croisons les doigts... », nuance Philippe Tormen.

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média

Les agriculteurs sèment-ils trop tôt ?

« Quand on sème aussi tôt, il y a une chance sur deux d'avoir des dégâts de gel sur les cultures, estime Bobbobbob. Cette année, ceux qui l'ont fait ont perdu ! Mais je comprends tout à fait cette tentation ce printemps vu les conditions climatiques favorables. »

Semer les cultures de printemps en hiver : c'est prendre des risques.

eric17 le rejoint : « (...) Mouais, il y a une époque pour tout. Semer en hiver, c'est prendre de gros risques. (...) »

De toute façon, même « (...) les parcelles semées le 25 mars ont été très impactées avec jusqu'à 60 % de pertes (...) », met en avant Ben45.

Et vous, quand avez-vous semer vos cultures de printemps ? Réponse, dans ce sondage réalisé sur Terre-net du 16 au 23 mars 2021.

Selon Ben voyons !!, « cet épisode de gel catastrophique d'avril 2021, sur betteraves notamment, illustre bien la nasse dans laquelle est prise l'agriculture conventionnelle ». Il s'explique : « On sème de plus en plus tôt, dès les premiers jours de mars, les betteraves mais aussi le maïs, pour maximiser le potentiel de rendement en oubliant, comme le signale très justement @eric17que mars est encore un mois d'hiver... »

« Tout va bien disent les experts et les syndicats »

AugustAntoine5% ironise : « "Tout va bien", nos experts l'ont dit... Et aucun syndicaliste ne les contredit !? (...) Ils devraient regarder l'émission "Faut pas rêver"... S'il n'y a que 10 % de dégâts de gel sur colzas et betteraves, pourquoi y en a-t-il 25 % de retournés ?? Que les "experts" aillent davantage sur le terrain, cela leur fera le plus grand bien et à nous aussi ! »

10 % de dégâts, alors pourquoi 25 % de parcelles retournées ?

Terminé appuie : « Christiane Lambert est administratrice au Crédit Agricole, elle est aux manettes, et doit agir, pour redistribuer et annuler les échéances des agriculteurs victimes du gel. Sauf que comme toujours, elle va dire : "On fait du cas par cas". Autrement dit, débrouille-toi avec ce que tu as. Encore une fois à côté de la plaque en termes économiques... »

conventionnel insiste : « Elle est au service de l'État et des lobbys comme son défunt prédécesseur !! La FNSEA, c'est du pipeau ! »

Les aides promises, des « Paroles, Paroles et Paroles » ?

Quant aux aides pour les producteurs touchés par le gel, promises par le Premier ministre, Momo déclare : « Hum, Jean Castex, c'est pas celui qui a promis des soutiens pour les éleveurs ayant gagné moins de 11 000 € l'année dernière ? Mais du coup, il est où ce pognon ? Pas dans ma poche en tout cas... Allez Castex, fini les annonces, faut sortir le carnet de chèques ! »

Castex, fini les annonces, faut sortir le carnet de chèques !

eric17 sur le ton de l'humour : « "Paroles, Paroles et Paroles" comme chantaient Dalida et Alain Delon. »

« Ah les gros chiffres..., poursuit Yann Bethouart. Juste bons à attirer une fois de plus les foudres des citoyens, sans qu'on n'en voit jamais la couleur ! »

Un problème aussi de manque de revenu ?

« Des betteraves gelées, on a déjà connu même quand on semait le 15 avril, fait remarquer Maxens. La différence : elles étaient payées 35 €/t et les autres cultures également avaient un prix "normal". On gagnait notre vie, on pouvait faire face aux coups dur. »

Plus possible de faire face aux coups durs...

Et Rémi de marteler : « À toujours nous mettre sur le fil du rasoir, nous nous retrouvons sans trésorerie et sans droit à l'erreur... (...) Ce n'est pas encore cette année qu'on va se refaire... »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous