FranceAgriMer

Tous les articles réalisés à partir d'études de FranceAgriMer.

Sécheresse L'état du maïs français se dégrade

L'état du maïs français se dégrade
Le maïs souffre de la chaleur et du manque d'eau dans de nombreuses régions françaises. À ce titre, FranceAgriMer a dégradé ses notations de trois points d'une semaine sur l'autre. Au 3 août, 74 % des cultures sont en état « bon à très bon ».

Récoltes 2020 Le maïs français se dégrade

Le maïs français se dégrade
En raison des conditions sèches qui ont accompagné le mois de juillet, FranceAgriMer a retiré quatre points à ses notations de « bon à très bon » de maïs. Pour le moment, les notations FAM restent certes relativement élevées avec 77 % de « B à TB » mais les prévisions météos ne sont guère rassurantes. Si des ...

Réduction des produits phytos Déposez votre dossier d’aides à l’investissement en matériels plus performants

Déposez votre dossier d’aides à l’investissement en matériels plus performants
Le programme d’aides à l’investissement en matériels permettant de réduire la dérive ou la dose de pulvérisation de produits phytosanitaires, doté d’une enveloppe de 30 M€, est désormais opérationnel. Jusqu’au 31 décembre 2020, il est possible de faire une demande d’aides via un site de téléprocédure dédié. L...

Récoltes 2020 Le maïs français en excellente condition

Le maïs français en excellente condition
Au 20 juillet, les notations de maïs par FranceAgriMer se maintiennent à leur plus haut niveau depuis 2014, avec 81 % de « bon à très bon ». Un tel ratio à cette période de l’année laisse présager des rendements proches des 100 quintaux à l’hectare. Avec des surfaces en nette progression par rapport à l’an de...

Lait, viande bovine et Covid-19 82 % des français veulent continuer de privilégier le local après la crise

82 % des français veulent continuer de privilégier le local après la crise
La crise causée par le coronavirus a bouleversé les débouchés des produits laitiers et de la viande bovine, mais a aussi été une période de modification profonde du comportement d’achat des français. Près de deux mois depuis la fin du confinement, Grazyna Marcinkowska, chargée d’études à FranceAgriMer, consta...

Grandes cultures Les interprofessions alertent sur les fragilités post-Covid

Les interprofessions alertent sur les fragilités post-Covid
Si l’approvisionnement alimentaire a été assuré au plus fort de la crise sanitaire, les présidents d’interprofessions du conseil spécialisé grandes cultures de FranceAgriMer ont alerté sur la fragilisation de leurs filières et l’importance d’un accompagnement, dans un contexte de crise économique, parallèleme...

Céréales La moisson devrait être en avance cette année

La moisson devrait être en avance cette année
Compte-tenu de l'avance des céréales observée en plaine, la moisson pourrait bien démarrer plus tôt qu'à l'accoutumée cette campagne. Selon l'observatoire Céré'Obs de FranceAgriMer, publié le 15 mai dernier, le stade épiaison était atteint par 63 % des surfaces de blé tendre en place dans la semaine du 5 au 1...