FranceAgriMer

Tous les articles réalisés à partir d'études de FranceAgriMer.

Prix du blé Disponibilités trop faibles pour augmenter les exports

Disponibilités trop faibles pour augmenter les exports
La taxe à l’export russe sur le blé qui entrera en vigueur le 15 février prochain à 25 €/t, avant d’être doublée au 1er mars, provoque depuis le début de l’année une rapide flambée des cours du blé. Les prix français s’ajustent notamment à cette perte artificielle de la compétitivité russe. Le bilan hexagonal...

Compétitivité de la filière céréalière De 20,5 à 50 €/t, les coûts logistiques de vos grains méritent d’être optimisés

De 20,5 à 50 €/t, les coûts logistiques de vos grains méritent d’être optimisés
FranceAgriMer a commandé une étude inédite sur les coûts de la chaîne logistique de la filière céréalière, du « bout du champ » jusqu’à la fosse de réception du client, jusqu’au vraquier ou jusqu’au train pour l’export. Rendu public fin novembre dernier, le rapport met en évidence « une optimisation de plus e...

Compétitivité du lait de vache La France au-dessus de ses concurrents mondiaux, malgré certains points faibles

La France au-dessus de ses concurrents mondiaux, malgré certains points faibles
Dans le bilan 2019 de la compétitivité du lait de vache, réalisé pour FranceAgriMer et étudiant la performance des filières laitières dans les 13 principaux pays producteurs, la France arrive première, avec un bon positionnement sur la capacité d’organisation de la filière laitière, la maîtrise technique, et ...

Sécheresse L'état du maïs français se dégrade

L'état du maïs français se dégrade
Le maïs souffre de la chaleur et du manque d'eau dans de nombreuses régions françaises. À ce titre, FranceAgriMer a dégradé ses notations de trois points d'une semaine sur l'autre. Au 3 août, 74 % des cultures sont en état « bon à très bon ».

Récoltes 2020 Le maïs français se dégrade

Le maïs français se dégrade
En raison des conditions sèches qui ont accompagné le mois de juillet, FranceAgriMer a retiré quatre points à ses notations de « bon à très bon » de maïs. Pour le moment, les notations FAM restent certes relativement élevées avec 77 % de « B à TB » mais les prévisions météos ne sont guère rassurantes. Si des ...