; Maladies des cultures

Maladies des cultures

Maladies des cultures

Apprenez à mieux connaître les maladies à risque pour vos cultures. Savoir les identifier, prendre en compte les facteurs qui leur sont favorables, anticiper leur évolution, etc. pour améliorer la protection de vos cultures et limiter la nuisibilité des pathogènes.

[L'actu d'Arvalis] Gestion du mildiou Le choix variétal permet de lever le pied sur la protection fongicide

Le choix variétal permet de lever le pied sur la protection fongicide
Avec le début des pluies mi-mai et des averses orageuses en juin, la campagne 2021 en pomme de terre a été marquée par une forte pression mildiou sur la majeure partie du territoire. Un contexte qui a permis de mesurer l’effet variétal et l’effet d’une protection réduite dans un essai conduit en contamination...

Écho des plaines Pucerons des épis signalés sur blé

Pucerons des épis signalés sur blé
Assez discrets jusqu’à maintenant, les pucerons commencent à être repérés dans les parcelles de blé, mais rarement, au-dessus du seuil de nuisibilité d’un épi sur deux colonisé. La surveillance reste toutefois de mise. Les stades du blé avancent à grands pas, et à partir de la mi-floraison, les moyens de lut...

Echo des plaines La pression rouille jaune progresse dans toutes les régions

La pression rouille jaune progresse dans toutes les régions
Avec le retour de la pluie dans certaines régions, le risque septoriose sur blé s’est amplifié. Ailleurs l’absence de précipitations empêche la progression de la maladie. La pression rouille jaune progresse par contre dans toutes les régions, sur variétés sensibles surtout, mais pas seulement. En colza, la s...

Echo des plaines Le risque charançons des siliques évolue sur colzas

Le risque charançons des siliques évolue sur colzas
Alors que le risque sclérotinia s’éloigne avec l’avancée des stades, c’est maintenant aux charançons des siliques que les colzas sont exposés, ainsi qu’aux pucerons cendrés. En blé, la surveillance est surtout à la septoriose et aux rouilles. Si les conditions climatiques restent pour le moment, selon les ré...

Écho des plaines La pluie favorable au sclérotinia du colza

La pluie favorable au sclérotinia du colza
Dans les régions où le stade G1, chute des premiers pétales, est atteint pour le colza, et où il n’a pas fait trop froid, les pluies sont favorables au développement de la maladie. Sur céréales, la pression des maladies est assez calme pour le moment. Les conditions climatiques à venir pourraient favoriser le...

Echo des plaines Sclérotinia du colza, bien repérer les stades

Sclérotinia du colza, bien repérer les stades
Le stade de sensibilité du colza au sclérotinia est le stade G1, « hampes secondaires qui commencent à fleurir et 10 premières siliques formées mesurant plus de 2 cm sur la hampe principale ». Pour bien le repérer, ce stade arrive 6 à 10 jours après le stade F1, floraison engagée. Le risque méligèthe disparaî...

Écho des plaines Premiers symptômes de rouille jaune signalés dans le blé

Premiers symptômes de rouille jaune signalés dans le blé
La rouille jaune commence à se manifester ponctuellement sur variétés sensibles. La pression piétin-verse, est aussi à surveiller à partir du stade « épi 1 cm » sur variétés sensibles. En colza, le risque charançons de la tige s’amenuise avec l’avancée des stades. Les méligèthes sont par contre en progression...

Écho des plaines Colza, surveiller les insectes

Colza, surveiller les insectes
Dans les colzas, la présence de charançons de la tige monte en puissance. Dans certaines régions, le pic de vol est déjà dépassé. Les méligèthes sont aussi signalés plus souvent. Attention, car de plus en plus de colzas sont au stade sensible.